Filière oléagineuse

Le Groupe SIFCA fait des clarifications.

 

 
 

Le Groupe SIFCA, ses filiales PALMCI, MOPP, BOPP et son partenaire (WILMAR) font régulièrement l'objet d'allégations concernant l'expropriation de terres (terres rurales), de violation des droits de l'homme et de déforestation. Bien que nous regrettions ces controverses, nous pensons qu'il est nécessaire d'informer nos parties prenantes sur ces allégations.

 

• Pour les problèmes fonciers

En Côte d'Ivoire, SIFCA à travers ses filiales (PALMCI, SAPH, SUCRIVOIRE) a hérité des anciennes plantations industrielles de l'Etat Ivoirien. Au Libéria, SIFCA/MOPP a signé un accord de concession de 25 ans avec le gouvernement du Libéria pour réhabiliter et développer 8800 ha de palmiers dans l'ancienne palmeraie DECORIS et les anciennes plantations sucrières LIBSUCO situées dans le district de PLEEBO SODOKEN.

 

Pour ses concessions existantes, une étude d'impact environnemental et social (EIES) réglementaire a été réalisée par EPAL en collaboration avec les communautés locales, afin de s'assurer que les impacts environnementaux et sociaux du projet sont pris en compte. Un plan de gestion environnementale et sociale a ensuite été élaboré. Par exemple, lors de l'engagement communautaire à DECORIS, 2 fermes ont été signalées comme des fermes détenant des titres fonciers et ont été traitées en conséquence.

 

Pour les nouvelles acquisitions foncières au Libéria (SARBO et WLOWEIN), l'ensemble du processus de délimitation des terres, de cartographie participative, de gestion des plaintes et de compensation, a été réalisé avec l'implication de l'ensemble des parties prenantes et des communautés locales avant la préparation des terres. Le processus FPIC a été mis en place et les résultats des autres processus réglementaires nationaux sont disponibles.

• Relatif aux droits de l'homme

La politique de développement durable mise en œuvre par le Groupe SIFCA au sein de ses filiales définit un cadre de vie décent et des conditions de travail sûres. Il permet également à des projets de développement communautaire (infrastructures scolaires, sanitaires et sociales, accès à l'eau potable, etc.) d'améliorer les conditions de vie des populations locales.

 

Dans le cadre de nos relations avec les communautés, le Groupe SIFCA a mis en place un Cadre de Dialogue Permanent qui est une commission paritaire entre les filiales et les communautés sous la tutelle de l'administration locale ou des ONG.

 

Au Liberia, en plus du Community Liaison Committee, MOPP déploie une plateforme d'acteurs (Susbtainable Agriculture Stakeholder Initiatives). Ce cadre est piloté de manière transparente par les différentes parties prenantes. Les chefs et les anciens des communautés locales se sont réunis et ont formé une association appelée ACESCO pour renforcer la collaboration avec MOPP.

 

En outre, MOPP soutient les communautés locales en fournissant des bourses d'études, des soins de santé et des fonds de développement communautaire. Par exemple, comme convenu dans l'accord de concession concernant les bourses d'études, MOPP fournit chaque année 60 000 USD/an à l'Université Tubman et 20 000 USD/an à l'Université Méthodiste. Depuis 2011, plus de 520 000 USD et 100 000 USD ont été fournis respectivement à TU et UMU. Et plus de 150 000 USD offerts sous forme de bourses aux enfants des communautés locales inscrit au primaire.

• SIFCA et la résilience climatique

Le Groupe SIFCA est engagé depuis plus de 13 ans pour la préservation de l'environnement. Cet engagement a été renforcé en 2017, avec la mise en place d'une politique « zéro déforestation ».Une politique qui matérialise les critères de préservation de la biodiversité sur nos sites et définit les dispositions à respecter pour l'extension de nouvelles plantations. En Côte d'Ivoire, nous collaborons avec des institutions nationales. Ainsi, le Groupe SIFCA a noué plusieurs partenariats avec :

 

 

Au Libéria, MOPP intègre les normes internationales dans ses pratiques pour toute nouvelle acquisition foncière. Ainsi, au-delà des évaluations EIES, MOPP mène des évaluations exigées par les normes de la SFI au nombre desquelles l'évaluation, des zones à haut Stock de carbone (HCS), les Hautes valeurs de conservation (HCV), le processus FPIC. Le groupe SIFCA met en place, depuis 2020, un projet de suivi satellitaire de la déforestation dans sa chaîne d'approvisionnement en Côte d'Ivoire et au Libéria.